une personne travaillant sur son ordinateur

personne travaillant sur son ordinateur

une personne travaillant sur son ordinateur

personne travaillant sur son ordinateur

Le prix moyen d’une pompe à chaleur (PAC) air/air est d’environ 7 000 euros. Ce tarif peut monter jusqu’à 11 000 euros pour une pompe à chaleur air/eau. Vous pouvez ajouter à cela en moyenne 4 000 euros pour l’installation par un professionnel RGE.

L’installation d’un système de chauffage performant utilisant des énergies renouvelables représente donc un coût non négligeable pour un foyer.

Heureusement de nombreuses aides financières cumulables proposées par l’État existent pour vous aider à payer votre PAC.

Quelles sont ces aides financières ? Comment les recevoir ? Comment les cumuler ? Voici quelques informations importantes qui pourraient vous être utiles avant de commander votre PAC.

homme sur son iPhone

Les aides financières proposées pour l’installation d’une PAC

Pour vous aider à changer votre ancienne chaudière au gaz ou au fioul, vous pouvez demander à bénéficier de certaines aides financières pour l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous permet de bénéficier d’une réduction sur votre impôt sur le revenu qui correspond jusqu’à 30 % du coût total de l’installation de votre PAC.

Les pompes à chaleur éligibles au CITE sont :

  • les PAC air/eau
  • les PAC géothermiques,
  • les PAC chauffe eau thermodynamique.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) vous permet de profiter d’un taux d’intérêt nul si vous souscrivez un crédit pour financer votre PAC. Attention, vous ne pouvez souscrire qu’un seul éco-PTZ par logement (sauf éco-PTZ complémentaire). Son montant est plafonné à 10 000 euros pour une action de rénovation énergétique.

Vous pouvez obtenir un éco-PTZ pour l’achat et l’installation :

  • d’une PAC air/eau avec programmateur de chauffage,
  • d’une PAC géothermique à capteur fluide frigorigène,
  • d’une PAC de production d’eau chaude sanitaire.

La TVA à taux réduit

Pour l’achat et l’installation d’une PAC qui est éligible au CITE, le taux de TVA passe de 10 % à 5,5 %.

Vous pouvez également faire valoir ce taux abaissé de TVA pour les travaux de rénovation qui sont indissociables de l’installation de votre PAC comme des travaux supplémentaires et nécessaires de plomberie.

Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

Les subventions de l’Anah avec l’aide « Habiter Mieux agilité » peuvent prendre en charge jusqu’à 50 % du montant total HT de vos travaux pour l’installation d’une PAC, dans la limite de 10 000 euros d’aide pour les revenus très modestes.

À noter que pour bénéficier de ces subventions, vous devez faire partie des ménages aux revenus modestes ou très modestes. Votre demande d’aide sera prioritaire si votre logement a été construit il y a plus de 15 ans.

Le dispositif « les Certificats d’Économies d’Énergie » (CEE)

Dans le cadre du dispositif CEE, les fournisseurs d’énergie doivent vous proposer des aides financières pour vous aider à financer des travaux de performance énergétique. La mise en place d’une pompe à chaleur dans votre logement peut faire partie de ce dispositif avec l’aide « Coup de Pouce Chauffage ».

Pour l’installation d’une PAC air/eau, eau/eau ou à chaleur hybride, la prime énergie minimale est de 2 500 euros. Pour les ménages aux revenus modestes, la prime s’élève à 4 000 euros.

famille argent

Comment cumuler ces aides financières ?

Le remplacement des vieilles chaudières par une pompe à chaleur représente un coût assez élevé. Pour vous permettre de faire baisser au maximum la facture finale de votre nouveau système de chauffage à l’énergie renouvelable, vous pouvez cumuler plusieurs primes.

Pour tous les ménages

Tous les foyers français, quels que soient leurs revenus peuvent bénéficier :

  • du CITE,
  • de l’éco-prêt à taux zéro,
  • de la TVA réduite,
  • des aides des fournisseurs d’énergie.

Toutes ces aides sont cumulables. Cependant, si vous bénéficiez à la fois du CITE et de l’aide « Coup de Pouce Chauffage », sachez que les aides que vous recevrez de votre fournisseur d’énergie seront déduites du calcul des dépenses éligibles au CITE.

Pour les ménages aux revenus modestes et très modestes

D’autres aides supplémentaires sont réservées uniquement aux ménages avec des ressources modestes ou très modestes.

À titre d’exemple, un ménage de 2 personnes est considéré comme ayant des revenus modestes par l’Anah lorsque le revenu fiscal de 2018 est inférieur à 27 729 euros. Pour les revenus très modestes, le revenu fiscal de 2018 pour un ménage de 2 personnes est inférieur à 21 630 euros.

Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez également demander à bénéficier du programme d’aide « Habiter Mieux agilité » avec :

  • le CITE,
  • l’éco-prêt à taux zéro,
  • les aides des fournisseurs d’énergie,
  • le taux de TVA réduit.

Le cumul ne sera pas à taux plein entre le CITE et les aides de l’Anah. En effet, le montant perçu pour les subventions de l’Anah sera déduit des dépenses éligibles au CITE.

arotherm-split

Les modèles de PAC les plus avantageux pour les aides financières

Lorsque vous pouvez bénéficier du cumul de plusieurs aides financières pour l’efficacité énergétique, il est plus intéressant pour vous d’investir dans un modèle de pompe à chaleur plus performant. Ce type d’installation vous permettra de réaliser des économies d’énergie plus importantes pour un amortissement plus rapide de votre nouveau système de chauffage.

Selon l’isolation de votre habitation, vous pourrez faire installer une PAC basse température ou basse consommation pour les logements bien isolés ou une PAC haute température lorsque vous habitez dans un ancien logement avec des déperditions de chaleur.

Les PAC basse température vous offrent un rendement plus élevé avec un coefficient de performance pouvant aller jusqu’à 7 unités d’énergies pour une unité consommée.

Les PAC air/eau sont aussi plus avantageuses, car elles vous permettent de produire en plus de votre chauffage de l’eau chaude sanitaire. Vous pouvez ainsi économiser jusqu’à 45 % d’énergie sur votre facture énergétique.

Ce modèle de PAC est plus coûteux que les PAC air/air, avec un prix moyen de 13 000 euros. Cependant, à terme vous réalisez environ 10 % d’économie d’énergie en plus.

En outre, de nombreuses aides sont calculées proportionnellement au montant total de l’acquisition et des travaux d’installation de la PAC. Par conséquent, vous pourrez profiter d’aides financières plus importantes pour un investissement plus rentable en quelques années seulement.

Laisser un commentaire
champ requis
champ requis
champ requis
Champ requis

Ce site est protégé par reCaptcha et les règles de confidentialité et conditions d'utilisation Google.

Cochez afin d’activer ou désactiver l’utilisation des cookies.
COOKIES STRICTEMENT NÉCESSAIRES

Il s'agit des cookies qui sont nécessaires pour le fonctionnement du site Web et qui permettent que vous soyez en mesure de compléter les services que vous demandez.

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent le site, par exemple pour compter les visiteurs et cartographier comment les visiteurs se déplacent dans le site. Ils enregistrent votre visite sur le site, les pages que vous avez visitées et les liens que vous avez suivis.

COOKIES publicitaires

Ces cookies nous permettent de vous montrer des publicités sur mesure sur des sites tiers, sur la base de l'intérêt pour nos produits et services que vous avez manifesté pendant votre visite sur notre Site Web.

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement et mesurer l’audience du site internet Espace Aubade. Vous avez la possibilité de modifier les paramètres afin d’activer ou de désactiver en tout temps chaque catégorie de cookies. Pour en savoir plus à propos des cookies, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité.
Paramètres
J'accepte