Vous souhaitez rénover votre salle de bains pour la rendre plus confortable et écologique? Ou peut-être voulez-vous l’adapter aux seniors ou des personnes à mobilité réduite ? Entre l’installation d’une douche de plain-pied, des WC adaptés, des barres de maintien ou d’un chauffe-eau thermodynamique avec des sèche-serviettes – la facture des travaux peut vite grimper. Fort heureusement, il existe des aides susceptibles de rendre cette rénovation plus facile pour votre portefeuille. Découvrez quelles sont ces aides à la rénovation de salle de bains auxquelles vous pouvez prétendre et comment en bénéficier.

Subventions de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat)


Grande salle de bains rénovée grâce aux aides

L’ANAH est l’un des acteurs principaux du financement des travaux d’amélioration chez les particuliers. Il peut financer jusqu’à 50% du montant total de vos travaux HT. Il s’agit principalement de travaux destinés à rendre votre logement plus confortable et sain, plus sécurisé et accessible en fonction de votre âge ou votre handicap, quel qu’il soit. Cela peut être, par exemple, l’installation d’une douche de plain-pied à la place d’une baignoire, l’élargissement des portes d’accès à votre salle de bain afin d’y faciliter le passage d’un fauteuil roulant, la rénovation du réseau d’eau, d’électricité ou l’installation pure et simple d’une salle de bain ou des toilettes. Et si vos travaux permettent de faire baisser la consommation énergétique de votre logement d’au moins 25%, la prime Habiter Mieux de l’ANAH peut vous être attribuée en plus des autres aides.

Condition d'obtention :

  • Vous devez être propriétaire de votre logement,
  • Vos ressources ne doivent pas dépasser certains plafonds (revenus « modestes » ou « très modestes »),
  • Votre logement doit avoir plus de 15 ans,
  • Les travaux doivent obligatoirement être réalisés par des professionnels, sauf en cas d’auto-réhabilitation accompagnée,
  • Le montant minimum des travaux doit être de 1500 €.

Les aides de l’ANAH sont d’habitude versées après la fin des travaux, mais parfois une avance ou un acompte peuvent être envisagés.

TVA à taux réduit

Quelle que soit la raison pour laquelle vous souhaitez rénover votre salle de bain, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduit de 10% sur les équipements sanitaires (baignoires, pare-douches, WC, etc), les appareils de chauffage (sèche-serviettes) ou de production d’eau chaude, ainsi que sur les meubles encastrés (sous certaines conditions).

Condition d'obtention :

  • La construction de votre logement, dont vous pouvez être propriétaire, locataire ou simple occupant, doit être achevée il y a plus de 2 ans,
  • Le taux réduit ne s’applique qu’aux factures faites par un professionnel.

Crédit d’impôt


Rénovez votre salle de bains avec des aides et subventions

Le crédit d’impôt pour les travaux d’accessibilité (installation d’une cabine de douche, de bac et de porte de douche pour accès en fauteuil roulant, de sièges de douche muraux, de surélévateur de baignoire, etc) peut être accordé aux seniors et aux personnes en situation de handicap. Ce dispositif fiscal concerne l’achat du matériel et la pose et donne lieu à un remboursement jusqu’à 25% du montant des dépenses que vous avez engagées.

Condition d'obtention :

  • Il faut obligatoirement faire appel à un artisan professionnel,
  • Les travaux doivent être réalisés dans votre résidence principale,
  • Les dépenses sont plafonnées à 5000 € pour une personne seule et à 10000 € pour un couple avec une majoration de 400 € par personne à charge.

Vous devez déclarez vos dépenses éligibles au crédit d’impôt dans les cases prévues à cet effet dans votre déclaration de revenus. Si vous n’êtes pas imposable, l’argent vous sera restitué.

Aides des collectivités territoriales

Pour vous aider dans une situation de handicap ou pour encourager les travaux de rénovation en lien avec le développement durable, des aides locales peuvent vous être accordées – au niveau de la commune, du département ou de la région.

Condition d'obtention :

  • Il vous faudra vous renseigner auprès des collectivités pour connaître la liste des travaux éligibles et des démarches à accomplir.

Aides des caisses de retraite


Salle de bains entièrement rénovée grâce aux aides et subventions de rénovation

En fonction de votre situation, votre caisse de retraite peut subventionner partiellement vos travaux ou vous accorder un prêt pour des travaux d’adaptation de votre logement (installation d’une douche à l’italienne, d’un WC surélevé, d’un revêtement de sol antidérapant…).

Condition d'obtention :

  • Chaque caisse de retraite a ses propres conditions d’attribution d’aides, il faudra donc vous renseigner auprès de l’organisme auquel vous êtes rattaché(e) pour connaître les détails.

Prêt CAF à l’Amélioration de l’Habitat

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez bénéficier d’un Prêt à l’Amélioration de l’Habitat de la part de votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Ce prêt concerne tous les travaux d’amélioration, d’assainissement, de réparation et d’adaptation de votre logement et peut couvrir jusqu’à 80% des dépenses (sans excéder toutefois 1000 € environ) avec un taux de 1%.

Condition d'obtention :

  • La seule exigence – c’est d’être déjà allocataire à la CAF.
  • Il n’y a aucune condition de ressource, mais la délivrance de ce prêt dépend des fonds disponibles.

Sachez enfin que certaines aides peuvent être cumulées entre elles. Et il convient toujours de se renseigner au préalable auprès des organismes concernés avant de commencer vos travaux de rénovation de salle de bains. Cela permet de confirmer votre éligibilité et d’éviter les mauvaises surprises après coup.