FICHE CONSEIL
FICHE CONSEIL

Sur quelle température régler sa chaudière ?

sur quelle température régler sa chaudière

Bien régler la température de sa chaudière permet de réaliser de réelles économies d’énergie. La puissance de votre chaudière doit être correctement dimensionnée par rapport à la superficie de votre logement. En réglant l’eau chaude de votre installation de chauffage à environ 50 °C, vous obtenez une chaleur douce et un confort thermique.

Détail de tous les réglages à réaliser pour obtenir une bonne température intérieure et baisser vos factures d’énergie  .

sur quelle température régler sa chaudière

Réglage de sa chaudière

Le RTA, régulateur de température automatique

Sur toutes les chaudières à circuit hydraulique de chauffage central, le RTA est l’organe de sécurité qui contrôle la température de l’eau chauffée. Il faut le régler à 50 °C en moyenne. Il n’est pas exclu de devoir l’augmenter en cas de grands froids. Il doit être ajusté en fonction de la température de votre habitation. Procédez par étape en augmentant de 5°C en 5°C. Cela vous permet d’éviter une forte augmentation qui impacterait votre consommation et vos factures d’énergie.

Le choix de sa chaudière

Le réglage de l’eau tient compte de la qualité de votre chaudière, de l’énergie employée et de sa technologie, l’installateur vous donne des conseils de réglages.


  • Chaudière gaz, à basse température ou à condensation.
  • Chaudière fioul, basse température ou à condensation.
  • Chaudières bois : à pellets ou granulés de bois.
  • Chaudières électriques.
  • Pompes à chaleur.
  • Chauffage solaire photovoltaïque.
  • Chaudière mixte.

Si votre chaudière est raccordée pour la production d’eau chaude sanitaire ECS, la température du chauffe-eau thermodynamique doit être réglée à 55°C minimum. Le thermostat du ballon d’eau chaude se situe au niveau du groupe de sécurité.


Le choix des radiateurs

Le besoin des émetteurs thermiques qui occupent votre logement conditionnent le réglage de la température de l’eau de la chaudière. Il se détermine en fonction de leurs performances et de leurs matériaux comme le radiateur en fonte dont l’inertie est excellente :


  • Les radiateurs basses températures : 45 °C.
  • Les radiateurs moyennes températures : 50 à 55 °C.
  • Les radiateurs hautes températures : 70 à 75 °C.
  • Le plancher chauffant : 35 °C.

Ne pas surchauffer l’eau du circuit de chauffage vous évite une surconsommation d’énergie, veillez à ne pas baisser la température en dessous des 50 °C, des bactéries peuvent proliférer dans l’eau, vecteurs de maladies infectieuses graves comme la légionellose.


L’entretien de la chaudière

Dès l’installation, votre chaudière est réglée par votre chauffagiste. Lors du contrat d’entretien annuel de votre chaudière, un professionnel agréé nettoie le brûleur et vérifie le bon fonctionnement de chaque pièce, le circulateur, l’échangeur,... et les réglages de température du RTA.


Des contrôles réguliers qui vous assurent le bon rendement de votre chaudière, qui garantit une bonne régulation thermique, allonge sa durée de vie et vous fait faire des économies.


Il est conseillé de purger régulièrement vos radiateurs pour vider l’air intérieur du circuit et optimiser la circulation dans les émetteurs et tuyaux en cuivre ou PVC. Parfois un désembouage est utile. Prévenez les problèmes de tartre en effectuant des détartrages réguliers voire en installant un adoucisseur d’eau.

sur quelle température régler sa chaudière

Programmer les thermostats

Le thermostat d’ambiance

Des modèles de thermostat digital, filaire ou sans fil sont disponibles.

Lors de l’installation de votre chauffage, votre chauffagiste le place à un point stratégique, en général dans un lieu tempéré de votre maison et éloigné de toutes sources d’air froid et chaud, portes d’entrée, fenêtres, cuisine, buanderie,... .

Il est réglé sur la température intérieure moyenne de 19°C. Il peut être augmenté mais sachez qu’un degré supplémentaire engendre une augmentation de 7% de vos dépenses énergétiques.

Le programmateur hebdomadaire est un outil de gestion du chauffage.


Vous pouvez programmer chaque jour de la semaine 24/24h, définir des plages horaires à faible régime lors de vos absences et une mise en route avant votre retour. La nuit, il n’est pas nécessaire de laisser le chauffage à haute température. Ne le baissez pas de plus de 3°C pendant vos absences ou la nuit pour réduire les écarts de température entraînant des surconsommations.


Un thermostat programmable sans fil associé à votre chaudière gaz, fuel, bois, votre pompe à chaleur ou une climatisation réversible, vous promet des économies de 10 à 25 % d’énergie. Le tarif des énergies fossiles et de l'électricité ne cessant d’augmenter, cet investissement est vite rentabilisé sur vos factures énergétiques.


Une installation électrique implique un réglage tenant compte des heures creuses pour baisser votre consommation d’énergie.


Pour le cas du chauffage au sol, la centrale de régulation thermique est le collecteur modulaire. Le réglage des nourrices et du débitmètre est essentiel.


Les robinets thermostatiques

Des vannes thermostatiques situées sur les radiateurs permettent de réguler la température pièce par pièce. Indispensables dans les chambres, il est conseillé d’en installer sur tous vos radiateurs pour optimiser vos réglages et réduire vos factures.


Les thermostats électroniques connectés

Dernière génération, la domotique.


Des thermostats pour commander à distance votre système de chauffage. Ce pilotage permet de maîtriser le réglage de la température.

Équipés de sondes extérieures, des capteurs qui relèvent les températures extérieures et modifient automatiquement votre consommation en gérant la combustion.


Certains modèles intelligents s’adaptent automatiquement à votre mode de vie. Des capteurs et détecteurs de présence permettent d’ajuster et contrôler la température ambiante pour vous offrir un confort optimal.


Quelle température intérieure dans son logement ?

L’ADEME recommande de ne pas dépasser les19°C dans les pièces à vivre et 17° C pour les chambres. Seule la température de la salle de bain doit être plus élevée pendant les temps d’utilisation.


En cas d’absence prolongée pendant la saison froide, placez vos radiateurs en position hors gel. Le gel peut éclater un radiateur. Il est préférable de ne pas faire de coupure et consommer un peu.


Les déperditions de chaleur

Pour les limiter, vous pouvez installer des plaques rayonnantes en aluminium à l’arrière du radiateur afin de renvoyer cette chaleur perdue à l’intérieur de la pièce par rayonnement. Une opération simple et peu coûteuse qui vous garantit une économie de plus de 5% d’énergie.


Pour améliorer votre confort thermique, des travaux dans votre maison sont parfois nécessaires.


Une bonne isolation des murs, des ouvertures - portes et fenêtres -, une isolation des combles et du toit est importante.


Certains autres facteurs sont responsables de la sensation de froid dans un logement : les déperditions et les ponts thermiques dues à une mauvaise étanchéité, le taux d’humidité et la vitesse de déplacement de l’air. Des points à améliorer en installant un système d’aération de type VMC à simple flux hygroréglable ou VMC à double flux.


N’hésitez pas à réaliser un bilan thermique pour connaître les points à améliorer. De nombreuses aides financières sont éligibles aux travaux visant à réduire sa consommation énergétique annuelle pour un meilleur confort - RT2012 - : CITE, crédit d’impôt, Prime Énergie, Éco-PTZ,...


Régler correctement sa chaudière permet donc de réaliser des économies sur vos factures d’énergie. Plus la température est élevée, plus la chaudière brûle de combustible. Il est important de réaliser des réglages progressifs afin de trouver une sensation de confort optimal tout en raisonnant votre consommation. Les modèles de chaudières sont variés, en fonction du choix du combustible (gaz, fuel, bois, électricité) et des technologies de chauffe. Les chaudières dernière génération comme les chaudières à condensation à haut rendement consomment peu d'énergie pour chauffer l'eau du circuit centralisé.

Cochez afin d’activer ou désactiver l’utilisation des cookies.
COOKIES STRICTEMENT NÉCESSAIRES

Il s'agit des cookies qui sont nécessaires pour le fonctionnement du site Web et qui permettent que vous soyez en mesure de compléter les services que vous demandez.

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent le site, par exemple pour compter les visiteurs et cartographier comment les visiteurs se déplacent dans le site. Ils enregistrent votre visite sur le site, les pages que vous avez visitées et les liens que vous avez suivis.

COOKIES publicitaires

Ces cookies nous permettent de vous montrer des publicités sur mesure sur des sites tiers, sur la base de l'intérêt pour nos produits et services que vous avez manifesté pendant votre visite sur notre Site Web.

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement et mesurer l’audience du site internet Espace Aubade. Vous avez la possibilité de modifier les paramètres afin d’activer ou de désactiver en tout temps chaque catégorie de cookies. Pour en savoir plus à propos des cookies, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité.
Paramètres
J'accepte