Pour pouvoir profiter de votre piscine plus longtemps et bénéficier d’une eau à bonne température, choisir un système de production de chaleur est une solution souvent envisagée. Parmi les possibilités existantes, l’installation d’une pompe à chaleur pour piscine est un investissement intéressant. Ce système de chauffage de l’eau présente d’excellentes performances, de plus, il est économique et écologique.

Explications du fonctionnement et des avantages qu’offrent ces pompes pour piscine.

Principe de fonctionnement

Les pompes à chaleur PAC piscine puisent la chaleur de l’air extérieur pour produire de l’énergie et réchauffer l’eau de la piscine à une température idéale.

Leur fonctionnement en aérothermie repose sur un cycle thermodynamique qui se répète.

  • L’air extérieur est puisé. L’évaporateur en capte les calories pour les transférer au liquide frigorigène.
  • Le fluide réfrigérant chauffe. Il change d’état et devient gazeux. Il se transforme en vapeur d’eau.
  • Le compresseur rotatif, à piston ou scroll aspire ce gaz. Sous haute pression, la surpression comprime le gaz. La température monte et chauffe cette vapeur.
  • Le condenseur intervient ensuite. Une condensation du gaz caloporteur à haute température lui permet de reprendre son état liquide.
  • Enfin le détendeur, abaisse fortement la pression et la température du fluide frigorigène.
  • Le cycle peut reprendre puisqu’il s’agit d’un circuit fermé.

L’installation de la PAC air eau

Elle est installée au niveau du local technique de la piscine. Placée au bout du circuit de traitement de l’eau, elle est située juste après le système de filtration de la piscine. Posée en extérieur, car elle nécessite beaucoup d’aération, elle nécessite une alimentation électrique. Un coffret électrique est conseillé pour son branchement. Pour éviter les déperditions thermiques, elle ne doit pas être à plus de 7 mètres de la piscine.

La pose de la PAC

Elle prend place sur une dalle en béton ou un terrain plat et damé.

Il est utile de l’isoler du sol pour permettre au condensat, le rejet d’eau issue de la condensation dans le condenseur, de s’évacuer. Un conseil anti-vibrations : placer la PAC sur des patins en caoutchouc. Surélevée de quelques centimètres, les vibrations sont limitées.

Le choix du modèle

Il dépend de plusieurs facteurs à considérer conjointement :

  • Le dimensionnement de la PAC est conditionné par le volume d’eau de la piscine à chauffer. Il détermine ainsi la puissance nécessaire pour que ce système offre les meilleures performances.
  • Le COP, le coefficient de performance,correspond aux performances énergétiques de l’appareil. C’est son rendement. Il doit être élevé car il indique, pour 1 kW consommé, la quantité de kWh produit.
  • Le niveau sonore de la pompe indiqué en décibels dB importe, en fonction de son emplacement, pour ne pas créer une nuisance sonore.
  • Le coefficient de région qui correspond à la zone climatique de votre habitation est aussi à prendre en compte. Les PAC de piscine ne fonctionne pas si la température extérieure de l’air s’abaisse en dessous de 15°C.

Quel est le prix de ce chauffage de piscine

Le tarif de la PAC varie en fonction de sa puissance, de la technologie employée PAC air eauPAC sol eau en géothermie, de sa qualité et de sa marque.

En moyenne il faut compter entre 500 et 1000 € pour chauffer une petite piscine de 30 m3, 1000 à 2500 € pour 55 m3 et 2500 à 5000€ pour les grands bassins dont le volume dépasse les 60 m3.

Ce tarif ne tient pas compte du prix de l’installation qui s’ajoute nécessairement et doit être réalisée par un professionnel agréé Qualipac. Une installation relativement coûteuse.

Sachez qu’il est possible d’envisager un échangeur thermique en optant pour une pompe à chaleur double emploi : pour votre système de chauffage central de maison et pour votre piscine.

Ces modèles entraînent des contraintes de disposition et des travaux d’installation importants. Ces appareils sont chers, leur prix avoisine les 12 000 €.

L’avantage est que vous pouvez dans ce cas bénéficier desaides financières de l’état, CITE, TVA à taux réduit,... puisque ce système est destiné à votre habitation et en améliore la consommation énergétique.

Les avantages et les inconvénients d’un pompe à chaleur

Les avantages d’une PAC pour une piscine

  • Une consommation d’énergie très réduite. Le rendement de ces appareils est excellent et leur COP est compris entre 2 et 5. La majeure partie de l’énergie consommée (70 %) est produite à partir de l’air, une énergie qui est naturelle, inépuisable, une énergie gratuite. En moyenne, ce chauffage vous coûte 1 à 2 € par jour d’utilisation.
  • Elle est plus efficace qu’un chauffage électrique plus énergivore. Il fonctionne avec une résistance chauffant l’eau de la pompe jusqu’aux buses de refoulement.
  • Le système d’échangeur thermique est intéressant. C’est lorsque vous couplez la PAC de votre habitation avec votre piscine. C’est néanmoins un système coûteux. Notez qu’il est possible d’opter pour un échangeur thermique, une solution peu coûteuse, pour chauffer votre bassin avec la chaudière de votre habitation.

Les inconvénients

  • Un coût d’installation élevé et des contraintes de pose qui implique des travaux.
  • Raccordée à l’électricité, votre consommation d’énergie est augmentée.
  • Une solution moins intéressante que le chauffage solaire. Plus abordable financièrement, il nécessite toutefois l’installation de capteurs solaires, les panneaux photovoltaïques, et d’un espace conséquent. Des tubes de polypropylène forment un tapis solaire qui chauffe l’eau du bassin. Un chauffage qui convient plutôt aux piscines enterrées et moins aux piscines hors sol.
  • Elle n’est pas adaptée à toutes les régions puisqu’elle cesse de fonctionner en dessous de 15°C.

Pour chauffer l’eau de votre piscine et en profiter pendant une plus longue période, la pompe à chaleur est le système qui offre le meilleur rendement. Ce type de chauffage est un investissement qui est donc rentable en accompagnement d’une couverture de piscine de type bâche pour piscine.