Qu'est-ce qu'une maison passive ?
Qu'est-ce qu'une maison passive ?
  1. 1. Maison passive : définition
  2. 2. Construire une maison passive
  3. 3. Les avantages et les inconvénients de la maison passive

Entre le réchauffement climatique, d’autres problèmes environnementaux et l’augmentation constante des prix de l’énergie, les maisons écologiques et économiques ont aujourd'hui le vent en poupe. Les maisons passives, notamment, quoiqu’encore peu répandues en France, gagnent de plus en plus de popularité. Mais que valent vraiment ces habitats passifs, sont-ils réellement si performants et respectueux de l’environnement ?

Maison passive : définition

Maison passive : définition

Appelée également « maison sans chauffage », la maison passive peut ressembler esthétiquement à n’importe quelle maison traditionnelle, mais sa véritable particularité réside dans le fait que sa consommation énergétique au mètre carré est très basse. Celle-ci peut même être entièrement compensée par les apports internes (calories émises par les occupants ou les appareils électroménagers) ou la captation passive de l’énergie solaire. Ce concept étant né dans le nord de l’Europe, on accorde une grande importance aux questions de chauffage, mais dans les zones climatiques chaudes, comme le pourtour méditerranéen, le confort estival est également un élément important. Encore une fois, il ne nécessite pas forcément d’installer un système de climatisation active, des casquettes solaires ou des brise-vus orientables permettant d’éviter la surchauffe.

Pour être qualifiée de passive et obtenir le label BEPAS (« Bâtiment à énergie passive »), analogue de l’allemand Passivhaus, une maison doit justifier du respect de quatre critères :

  • besoin de chauffage inférieur à 15 kWh par m2 par an ;
  • étanchéité à l’air : n50 0,6 vol/h ;
  • besoins en énergie primaire, y compris l’électroménager, inférieurs à 120 kWh/m² par an ;
  • moins de 10% d’heures de surchauffe (plus de 25°C) pas an.
Architectes créant une maison passive

Construire une maison passive

L’obtention d’une très haute performance énergétique nécessite un long travail de conception bioclimatique qui dure parfois plusieurs mois et repose sur un certain nombre de principes.

L’isolation y joue un rôle primordial car elle minimise les déperditions de chaleur et limite les ponts thermiques. L’isolation thermique par l’extérieur est souvent privilégiée, car plus efficace, mais aussi permettant de profiter au maximum de l’inertie du matériau porteur à l’intérieur du logement afin de lisser les températures et d’augmenter le niveau de confort. Pour limiter la surface des murs à isoler, on privilégie souvent les constructions compactes, dont les formes architecturales sont peu complexes. Et en ce qui concerne les menuiseries, le recours au triple vitrage est recommandé.

L’étanchéité à l’air demande ensuite une attention particulière à la qualité des matériaux utilisés et à la continuité entre divers éléments, notamment à la jonction entre le bâti et les châssis de fenêtres. Pour s’assurer une étanchéité à toute épreuve, on effectue un test d’infiltrométrie (aussi appelé « test blower-door »), qui permet de localiser les fuites et de supprimer les courants d’air parasites. Car la maison passive doit être 4 à 5 fois plus étanche qu’une maison RT 2012 !

Qualité de l'air

La qualité de l’air intérieur d’une maison passive, bien entendu, ne peut pas être assurée par une perméabilité non maîtrisée de son enveloppe. Ainsi, afin de permettre le renouvellement d’air, on installe une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux avec récupération de chaleur. La VMC double flux extrait l’air vicié de la maison pour le remplacer par l’air extérieur filtré et réchauffé grâce aux calories de l’air sortant récupérées. Dans les régions chaudes, la VMC peut être associée au puits provençal et/ou la ventilation nocturne pour rafraîchir l’air entrant et éviter la surchauffe en été.

L’orientation sud de la majorité des ouvertures (ainsi que leur quasi-absence coté nord) permet à votre logement de bénéficier au maximum des apports solaires en hiver, tandis que des protections constructives, comme des auvents, des persiennes, des pergolas bioclimatiques, régulent la luminosité et la chaleur en été.

Si les besoins de chauffage et de climatisation d’une maison passive sont faibles, sa consommation d’énergie destinée à d’autres fins doit également être maîtrisée. On utilise des appareils électroménagers de classe A, mais on peut aussi récupérer la chaleur des eaux grises (lave-linge, douche, etc) pour préchauffer les eaux entrantes ou opter pour des solutions spécifiquement conçues pour l’habitat passif, comme par exemple le réfrigérateur à absorption de gaz.

Les avantages et les inconvénients de la maison passive

Les avantages et les inconvénients de la maison passive

La maison passive présentant l’obligation du résultat et non des moyens, il s’agit d’opter pour des solutions constructives les plus pertinentes, ce qui ne veut pas forcément dire biosourcées. Construire une maison passive avec des matériaux écologiques nécessiterait un surcoût non-négligeable, compte tenu que même avec des matériaux synthétiques celle-ci coûte en moyenne 7 à 15% plus cher qu’une maison traditionnelle.

Toutefois, cet inconvénient de départ sera vite amorti grâce à des économies réalisables au cours de son exploitation. Le coût du fonctionnement d’une maison passive est nettement inférieur à celui d’un bâtiment « ordinaire » et permet de diminuer sérieusement son impact sur l’environnement. En raison de ses besoins en énergie extrêmement faibles, elle constitue également une excellente base pour une maison positive (BEPOS). La maison positive, au cœur de la future réglementation thermique 2020 (RT 2020), s’appuie sur les énergies renouvelables pour créer davantage d’énergie qu’elle n’en consomme.

Avantages et inconvénients

Si les promesses de la maison passive vous paraissent alléchantes, il n’en reste pas moins que pour la construire il vous faut trouver des architectes et des artisans qualifiés. Et le manque de spécialistes compétents formés à ces standards fait que, pour l’instant, la demande dépasse l’offre.

Le concept de la maison passive, en phase avec les enjeux environnementaux actuels, séduit de plus en plus de consommateurs partout en Europe. Et même si l’investissement reste conséquent, il tend à se généraliser et se démocratiser. Dans un avenir très proche, la majorité des constructions neuves, mais aussi des rénovations devront atteindre ce niveau de performance

Dans la même thématique
Chauffage horizontal blanc
Chauffage · 15 décembre 2015

Comment réaliser des économies de chauffage en hiver ?

Un ménage consomme en moyenne 40 à 60 % de ses dépenses énergétiques en chauffage. De plus, le prix de l’énergie est toujours plus coûteux : le fioul ou le gaz naturel affichent des tarifs élevés. Récemment, l’électricité, qui était jusqu’alors la moins chère, a subi une hausse conséquente du prix du kWh. Ainsi, les factures de chauffage ne cessent d’augmenter et deviennent parfois difficiles à payer. Alors pour baisser votre consommation de chauffage en hiver et améliorer vos performances énergétiques, voici tous nos conseils pour effectuer des travaux de rénovation énergétique en choisissant le meilleur système de chauffage éligible aux aides financières de l’état. Nous vous livrons aussi tous les gestes simples à adopter pour réaliser des économies d’énergie.

LIRE L'ARTICLE
top5-chauffage
Chauffage · 25 octobre 2019

Top 5 des installations de chauffage les plus économiques

Réduisez votre consommation énergétique avec notre sélection de produits de chauffage économiques, moins gourmands en énergie et plus respectueux de l’environnement. Avec une rentabilité élevée et un coût de fonctionnement réduit, les types de chauffage utilisant les énergies renouvelables sont les plus adaptés pour vous fournir un réel confort thermique à moindre frais.

LIRE L'ARTICLE
Laisser un commentaire
champ requis
champ requis
champ requis
Champ requis

Ce site est protégé par reCaptcha et les règles de confidentialité et conditions d'utilisation Google.

Cochez afin d’activer ou désactiver l’utilisation des cookies.
COOKIES STRICTEMENT NÉCESSAIRES

Il s'agit des cookies qui sont nécessaires pour le fonctionnement du site Web et qui permettent que vous soyez en mesure de compléter les services que vous demandez.

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent le site, par exemple pour compter les visiteurs et cartographier comment les visiteurs se déplacent dans le site. Ils enregistrent votre visite sur le site, les pages que vous avez visitées et les liens que vous avez suivis.

COOKIES publicitaires

Ces cookies nous permettent de vous montrer des publicités sur mesure sur des sites tiers, sur la base de l'intérêt pour nos produits et services que vous avez manifesté pendant votre visite sur notre Site Web.

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement et mesurer l’audience du site internet Espace Aubade. Vous avez la possibilité de modifier les paramètres afin d’activer ou de désactiver en tout temps chaque catégorie de cookies. Pour en savoir plus à propos des cookies, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité.
Paramètres
J'accepte